Arrivée du nouveau train électrique de Montmartre

Montmartre, rue Azaïs, mardi 30 novembre, 10h30

C’est bien parce que c’est un copain ! Parce que venir un mardi matin de novembre, attendre dans la froidure devant le Sacré-Coeur, le nouveau petit train électrique de Mario Vakil, il fallait y croire. Finalement il est arrivé, fier comme Artaban, sans bruit, sans fumée.

Mario avait prévu un accueil musical jazzy, ça nous a bien réchauffé Les amis montmartrois étaient là (pas tous, mais quand même). Après les félicitations d’usage, les applaudissements nourris, le Président de la Commune Libre déclamait quelques vers de mirliton de circonstance.

Je te salue, Vaillant petit train électrique,

Tu conduiras demain nos amis visiteurs,

Venus du monde entier, de Belleville, d’Amérique (1),

Découvrir not’village, l’amour et le bonheur.

Tu a franchi fièrement les pentes de la Butte (2),

Reviens, nous t’attendrons chaque jour qui passe,

Sans fumée, sans un bruit, ni le son d’une flûte

Montmartre avait besoin d’un train qui nous décrasse.

C’est Mario l’artisan de cette belle affaire,

Héritier sans limite du siècle des Lumières

Qui apporte à Montmart’

Ses premiers kilowatts.

Sur ce, le Président qui préside, proclame “Petit Train électrique de Montmartre, en vertu des pouvoirs que je me suis conférés, je te fais citoyen de la Commune Libre de Montmartre“. Et il dépose le béret du citoyen et l’étole vert et rouge, sur le capot du moteur (électrique).

Après les congratulations d’usage et les interviews à la presse internationale, toute la petite troupe, se rend d’un bon pas, sous la conduite de Mario, jusqu’à la terrasse de la Mère Catherine arroser comme il se doit cet évènement historique.

Crédit photo Chris Dé (c)

(1) Amérique, c’est aussi un quartier du 19ème arrondissement. (2) Là, attention, la rime peut-être pauvre !