Après l’Assemblée Générale de la Commune Libre du 15 novembre

L’assemblée Générale annuelle de l’association “Commune Libre de Montmartre” s’est tenue le mardi 15 novembre au Restaurant “La Crémaillère 1900”.

Après avoir remercié les nombreux présents, excusé les quelques absents et vilipendé les bavards incorrigibles du fond à gauche, le Président Jean-Loup BOUVIER ouvre la séance à 19h bien tassées.

Il salue les nouveaux adhérents et présente le rapport d’activités qui a été adopté unanimement dans des conditions déplorables. En effet, s’appuyant sur la devise de la Commune Libre selon laquelle nous sommes “pour ce qui est contre et contre ce qui est pour”, les citoyens ont voté “pour” alors qu’il étaient “contre” et réciproquement. Ce qui fait que n’ont pu être décomptées avec certitude que les abstentions.

Il en a été de même du rapport moral, immoral, amoral et balmoral qui a été présenté dans un silence quasi religieux et sur papier velin par not’bon Maire Marielle-Frédérique TURPAUD. Adopté à l’unanimité plus une voix.

Ce fut ensuite le tour d’entendre le rapport de trésorerie préparé par Roger DANGUEUGER, féroce gardien des phynances, excusé pour des motifs fallacieux, et présenté par sa fidèle adjointe Annie (dit ROBERT). Les comptes étant à peu près justes et la caisse quasiment vide (mais pas le compte bancaire), ils ont été approuvés sous les acclamations d’une foule débridée.

Le point suivant concernait la cotisation 2017. Aucun participant n’ayant proposé de la supprimer, il a été décidé (moins 1 voix) de ne conserver qu’un seul taux de cotisation. Dorénavant, désormais et à compter de maintenant, tous les adhérents pourront voter à l’assemblée générale. Après une discussion aussi vive que courtoise, une série de votes parfaitement réguliers et transparents, la cotisation 2017 a été fixée pour les individuels à 30 €. Nos lecteurs attentifs auront certainement noté que la cotisation 2017 est au même niveau depuis 2003, au moins. Mais, ça ne durera peut-être pas aussi longtemps à l’avenir !

Enfin et pour terminer, les participants ont devisé sur de nombreux sujets et tout particulièrement sur des questions qui n’intéressent qu’eux-mêmes. Mais aussi sur quelques projets et initiatives, mais nous n’en dirons pas plus … sinon ça ne serait plus une surprise.

Dans un brouhaha indescriptible et l’indifférence générale, le Président lève la séance vers moins le quart.

Épuisés par une telle activité intellectuelle à laquelle bien peu sont habitués, les citoyens et citoyennes ripent alors vers la salle de restaurant où ils purent se sustenter sous le regard bienveillant et vigilant de Monsieur Henri, le tavernier, l’aubergiste, bref le maître des lieux.

Pour extrait non conforme à l’original,

Fait à Montmartre, le soir.